FANDOM


L'Arc de Triomphe

HISTOIREModifier

XIXeme siècle

Napoléon Ier à commandé la construction de l'arc de triomphe en 1806, pour célébrer ses victoires. Il voulait construire une avenue triomphale, partant de l'Arc, traversant Le Louvre et se prologeant jusqu'à la place de la Bastille, pour terminer place de la Nation.

L'architecte Chalgrain, chargé du projet, s'inspira de l'Antiquité. Le monument mesure 50 mètres de hauteur et 45 mètres de large. Les travaux seront interrompus lors des premières défaites et abandonnés sous la Restauration. Le monument sera achevé entre 1832 et 1836, sous Louis-Philippe.

L'Arc est recouvert de quatre bas-reliefs. le premier représente le Départ des Volontaires de 1792 une oeuvre de François Rude également connu sous le nom de La Marseillaise.

Cette place faisait la fierté du préfet Haussmann qui s’attribuait, dans ses Mémoires, la paternité de l’arrangement symétrique : « Je décrivis au-delà de mes douze lots à bâtir, une rue circulaire nommée rue de Tilsitt d’un côté de la place, et rue de Presbourg de l’autre, destinées à donner des issues aux hôtels d’architecture symétrique, précédés sur leur façade de parterres, enceints de grilles uniformes, dont je fi s déclarer l’établissement obligatoire. Je dégageais ainsi la place des encombrements que la circulation des voitures pourrait y produire à certains jours. Cette belle ordonnance, que je suis très fier d’avoir su trouver, et que je considère comme une des oeuvres les mieux réussies de mon administration, apparaît dans son ensemble, comme sur un plan, du haut de l’Arc de Triomphe, où montent beaucoup plus d’étrangers que de Parisiens » .

XXeme siècle

Place de l etoile doc excelsior 1911.jpg

Journal Excelsior 1911, place de l'Etoile
Collection Mathieu Flonneau

En 1907 apparaissait sur le réseau parisien le premier sens giratoire liée à l’irruption de l’automobile à l’Etoile. Le journal l’Excelsior n°63 du 17 janvier 1911, fait sa une à propos des accidents et de la circulation dans Paris, et présente le principe de la mise à sens unique à grande échelle sur le réseau parisien qui fut inspiré par l’Américain William Phelps Eno, premier ingénieur de trafic qui étudia de très près la circulation dans la capitale française.


L’espace public y trouva son plein accomplissement lorsque, au début du XXe siècle, une affectation symbolique lui fut définitivement attribuée. Depuis 1920, le corps du soldat inconnu de la première guerre mondiale y est déposé et honoré. La flamme du souvenir est ranimée tous les jours à 18h30.


Place de l etoile doc mairie de paris.jpg

Vue d'une partie du pavage w
de la place de l'EtoilePhoto Mairie de Paris

Au cours des années 1950, la place de l’Etoile devint véritablement étoilée... dans son pavage, gris ici et sépia là, selon les souhaits du directeur de la Voirie de la Ville de Paris d’alors, l’ingénieur polytechnicien André Herzog

La construction, en 1956-1957, d’un passage souterrain destiné aux visiteurs de l’Arc de Triomphe permet de sécuriser la traversée.


BIBLIOGRAPHIEModifier

Mathieu Flonneau, «Les places de Paris», Délégation à l’Action Artistique de la Ville de Paris, 2003, pp. 221-223.

Eugène HÉNARD, Les transformations de Paris. Fascicule VII : Les voitures et les passants, carrefours libres et carrefours à giration, Paris, mai 1906. l

MENUModifier

Magazine Route Nostalgie N13 sur Wikisara Retrocalage
    Magazine Route Nostalgie         Historique de la RN13 sur WikiSara

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard