Fandom

Roadbook Wiki

Etampes

253pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

ETAMPES (Stampae)

PLANModifier

Plan intéractif de l'itinéraire (cliquez sur les icons ou utilisez + pour agrantir) :

Chargement de la carte...

Table des icons

Magazine Route Nostalgie N20 sur Wikisara Autodream Club de MontlhéryRetrocalage


    Magazine Route Nostalgie         Historique de la RN20 sur WikiSara

HISTOIREModifier

Etampes Hotel de Ville 1.jpg

Hôtel de Ville
© Route Nostalgie

La N20 reprend jusqu'à Etampes l’ancienne voie romaine (VR 16) de Lutèce à Genabum (Orléans), à partir d’Etampes, elle s'en détache vers l’Ouest, tandis que la voie romaine elle correspond après Saclas aux actuelle RD49 (91) puis RD 97 (45) par Saclas, Méréville et Saint-Lyé. Entre Etampes et Saclas le tronçon Romain est toujours en place et visible.

A l'époque gallo-romaine,le village originel se situait à peu près à l'emplacement de l'actuelle église Saint-Martin (Saint Martin d'Etampes). Ce village, était proche de la frontière entre les Senones, et les Carnute. Dans l’itinéraire d’Antonin, la voie passe à Salioclita (Saclas), elle passait au nord d'Etampes, au lieu dit Brunehaut, où l’on a retrouvé des traces d'établissements romains.

RN20 les voies romaines

Au VIe siècle,La première bourgade qui porta le nom d'Etampes correspond au quartier Saint-Martin actuel. La tradition attribue la fondation de l’église Saint-Martin au roi Clovis.

IMG 3668.jpg

Sur ce vieux batiment abandonné
en bordure de la route nationale
à la sortie nord d'Etampes
est inscrit le nom de Brunehaut,
probalement dans le secteur
qui porte son nom
© Route Nostalgie

La reine Brunehaut à la fin du Veme siècle qui améliora les routes de son royaume, fit construire le long du chemin de Paris au Nord d'Etampes une maison forte pour surveiller cette route. BRUNEHAUT 543-613 Épouse Sigebert Ier (roi d'Austrasie) en 566 et règna en régence pendant 43 ans. En 612, Clotaire, roi de Neustrie, et Thierry, roi d’Austrasie, se livrent une sanglante bataille sous les murs mêmes d’Étampes. La reine Brunehaut, comme le veut une autre tradition locale, aurait séjourné à Étampes et y serait morte des suplices de ses énemis. Mais rien ne le confirme.

Un lieu porte encore nom de Brunehaut au nord de la ville.

Etampes Hotel de Ville en face.jpg

Batiment ancien en face
de l'Hôtel de Ville
© Route Nostalgie

Les Normands ont détrui la ville et, pendant près de cent ans, les chroniques ne parlent plus d’Étampes.

C'est au XIéme siècle, sous l'impulsion des rois Robert le Pieux et Louis VI, que la ville d'Etampes va commencer son développement. Au milieu du XIe siècle, Étampes se composait de deux villes, l’une, ouverte, ancienne et l’autre, véritable place forte, à la fois ville militaire et résidence royale. Entre les deux, s’étendait un vaste espace inhabité, qui le demeura seulement jusqu’au jour où le roi Louis VI y établit un marché, en 1123. Une vraie ville ne tarda pas à se constituer autour du marché.
IMG 3675.jpg

La tour des Guinette
© Route Nostalgie

En extension de la forteresse un donjon, la tour de Guinette, fut achevé vers 1150.

Le roi Robert fonde une résidence royale autour de laquelle se développe la ville neuve. Ce qui entrainera la création de deux villes distinctes : Estampes-le-châtel, la nouvelle cité, et l'ancien Estampes-les-Vieilles. Une troisième ville va se développer autour de l'église Saint-Gilles à partir de 1123. Les premiers rois Capétiens sont à l'origine des constructions qui subsistent de nos jours : collégiale Notre-Dame (1020) et le donjon du château royal (1130).

Etampes est aproximativement à mi-chemin entre Paris et Orléans.

Le sol de Beauce est très fertile, on y a cultivé très tôt le blé dans la plaine, la vigne sur les pentes des collines et plus tard, les plantes maraîchères dans la vallée. Le marché d'Etampes était très important, situé à l'entreé de la plaine de la Beauce. La rivière la Juine était navigable, et permetait une communication avec Paris par l’Essonne et la Seine.

En 1367, des troupes anglaises parties de Troyes, sous la conduite du prince de Galles, étaient venues jusqu’à Étampes et Étréchy, dévastant tout sur leur passage. D’autres, en 1370, refoulées des abords de Paris, prirent Étampes, la saccagèrent, et poursuivirent leurs destructions à travers toute la Beauce.

En 1478, un arrêté du Parlement déclare sans fondement les prétentions féodales sur Etampes. Ainsi protégée par les rois de France, la ville connaît une nouvelle prospérité.

Au XVIème siècle, la citée est entourée de remparts percés de huit portes. Ces remparts furent en partie détruits lors de la guerre de cent ans.

Etampes.jpg

Extrait de la carte de Trudaine du secteur d'Etampes entre 1745 et 1780
Plan des routes Royales de Trudaine
http://www.culture.gouv.fr/documentation/archim/atlasdetrudaine.htm

En 1589, Henry IV s'empare de la ville et fait raser les fortifications et démanteler le château. Les murailles sont mreconstruites en 1652.

La ville est une importante cité de transit commercial pour les céréales, et un lieu de passage très fréquenté, elle compte au XVIIIème siècle plus de 50 auberges.

D’où vient le nom d’Étampes ? l’étymologie n'est pas encore complètement élucidée, autrefois Estampes. Au commencement Estampes a peut être été nommée Tempe, ou temph (du Grec)par les premiers Gaulois,ou «stam, estame», (tricotage en celte) pour en faire dériver «Stampae» en latin. Le nom Stampæ, Pagus Stampensis, ne commence à paraître que dans les Annales de Grégoire de Tours et de Frédégaire, aux temps des premiers rois Mérovingiens. D'autres proposes aussi le latin stapula, "entrepôt, place publique", ou le français estape, estappe, - étape ou estamper, estampir – demeurer sur place, battre, écraser, piétiner, renverser»

Pour en savoir plus :, in Corpus Étampois, http://www.corpusetampois.com/coe-compilationdetymologies.html

Les routes et rues d'EtampesModifier

La déviation de la rocade d'Etampes http://www.corpusetampois.com/che-20-laloyeau1964deviation.html

N20 Publicités murales

BIBLIOGRAPHIEModifier

Corpus Etampois http://www.corpusetampois.com/

L'histoire d'Etampes Corpus Etampois http://www.corpusetampois.com/index-cpa.html

Etampes au moyen Age dans le Corpus Etampois http://www.corpusetampois.com/che-20-saintperier1938grandehistoire01.html


Livre : Le Pays d’Etampes, regards sur un passé

Etampes-Histoire c/o Jocelyne Douchin, Ecole Jean de la Fontaine, Rue J.-E. Guettard, 91150 Etampes,

PHOTOSModifier

ÉTAMPES EN CARTES POSTALES

http://www.corpusetampois.com/index-cte.html

Cartes anciennes du Pays d’Étampes

A VOIRModifier

Service du tourisme Hôtel Anne de Pisseleu Place de l'Hôtel-de-Ville et des Droits de l'Homme Tél. : +33 (0)1 69 92 69 00 Contact : tourisme@communaute-communes-etampois.fr

NEWSModifier

Flâner à Etampes

Chargement des données RSS...

Collections à Etampes

Chargement des données RSS...

MENUModifier

Magazine Route Nostalgie N20 sur Wikisara Autodream Club de MontlhéryRetrocalage
    Magazine Route Nostalgie         Historique de la RN20 sur WikiSara

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard