FANDOM


Le terme de Bugey correspond historiquement au nom donné à une circonscription administrative, le vicus de Belley. Définissant au départ uniquement le diocèse de Belley, l'appellation de Bugey s'appliqua par la suite, en suivant la progression des conquêtes de la Maison de Savoie, à tous les pays situés entre le Rhône et la rivière Ain jusqu'à la terre de Nantua. A la fin de l'Ancien Régime, le bailliage du Bugey constituait une petite "province" d'une superficie de 92 lieues carrées (soit environ 1980 km2).


L'homo sapiens n'apparaît dans le Bas-Bugey que lors du retrait définitif des grands glaciers alpins au paléolithique supérieur (20 000 à 12 000 ans BC) au moment où les conditions en Bugey deviennent favorables à une implantation humaine.


Le peuplement préromain de la région est partagée entre des peuples venus du nord tels que les Séquanes et les Helvètes et des peuples venus du sud tels que les Ambarres et les Allobroges.


Mais le Bugey entre réellement dans l'histoire en 58 avant J-C avec le début des conquêtes romaines menées par les troupes de Jules César.


Le Bugey connaît sous la période romaine un formidable essor, comme en témoignent la densité des établissements gallo-romains ainsi que le remarquable développement du réseau des routes romaines. Cela s'explique par la situation privilégiée du Bugey, placé sur la route de l'Italie et par sa proximité avec Lyon, alors capitale des Gaules.


Les rapports commerciaux de Belley avec la capitale des Gaules étaient alors facilités par la double voie de communication qui reliait directement ces deux villes. La voie d'eau d'abord, avec le Rhône, et la voie terrestre ensuite, puisque la ville de Belley se situait sur la route romaine allant de Lyon à Genève sur la rive droite du Rhône passant par Lagnieu, Briord, Cordon, Belley et Seyssel. Cette situation géographique préférentielle profita durablement au Bugey.


Le Bugey offre aux Sarrasins défaits par Charles Martel (734) un asile dans ses montagnes. C'est à eux qu'on attribue la paternité des suffixes de noms de village en "oz" et "az" (Culoz, Contrevoz, Ordonnaz...).


En 1077, le comte Amédée II de Maurienne avait reçu de l'empereur du Saint Empire, Henri IV, la confirmation de ses droits sur la seigneurie du Bugey. La maison de Savoie va donc habilement étendre sa domination et acquérir la puissance qu'on lui connaît. Après dix siècles de dévastation, le Bugey, annexé au comté de Savoie, jouit enfin d'un repos inaccoutumé sous des princes modérés et bienveillants. Jusqu'au traité de Lyon en 1601 qui rendit le Bugey à la France.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard