FANDOM


Carte velocipedique normandie ouest

Carte vélocipédique de la Normandie vers 1899
Collection Route Nostalgie

Les excursions à vélo, les guides et cartes vélocipédiques

A partir des années 1880, le vélo se développe de plus en plus, le progrès décisif date de 1879 avec l’invention de la chaîne, le vélocipède va pouvoir se démocratiser, il connaît très rapidement un véritable succès surtout au début dans la bourgeoisie et l’aristocratie. Des associations se forment tel que l’Union vélocipédique de France (U.V.F) en 1880 et le Touring club de France (T.C.F) en 1890. Les grandes randonnées cyclistes, entreprises par des jeunes gens de bonne famille, correspondent bien à la mode de l‘effort physique salutaire. Le développement du corps par le sport et celui de l’esprit par l’art, sont très à la mode à la fi n du XIXeme siècle.

Dès 1893 l’état met en place une taxe sur les vélocipèdes. Les avancées techniques réalisées pour améliorer le fonctionnement des vélocipèdes sont très importantes : roulements, à billes, chaîne, roues à rayon en métal, … Elles permettent un gain de poids et améliorent les performances. Ces progrès serviront également pour l’automobile naissante. Le vélo apporte une très grande et nouvelle liberté, on peut pour la première fois allez où l’on veut en toute autonomie.

Le grand nombre d’adeptes de ces ballades à vélo, engendre la création de cartes et de guides spécifi ques, les guides Bertot, Taride, Touring Club de France et autres apparaissent. Et une multitude de marques de cartes vélocipédiques, Elles seront les précurseurs des cartes routières automobile. A la fi n du XIXeme siècle le réseau des routes en France compte 500 000Km soit 1km par Km2, ce qui en fait le plus dense du monde, ceci facilitera l’émergence de l’automobile dans notre pays.

Guide bertot paris cherbourg

Guide Bertot Paris Normandie 1895
Collection Route Nostalgie

Guide Bertot evreux Caen 1895

Guide Bertot Paris Normandie 1895
Collection Route Nostalgie

Guide Bertot Paris evreux 1895

Guide Bertot Paris Normandie 1895
Collection Route Nostalgie

La route de Paris à Lisieux en 1895 d’après le guide Bertot pour Cycliste

De Paris à Mantes par Epône 49 km, la route présente très peu de parties pavées. Elle est souvent défoncée, poudreuse et boueuse notamment entre Paris et St Germain, par Bougival et Port-Marly. En cas de problèmes mécaniques à Suresnes on peut s’adresser au mécanicien Hardy 35, quai de Suresnes et à St Germain chez Ducroquet 24, rue du Pain ou chez Gionnest 58, rue de Paris. La traversée de St Germain est pavée sur 2 Km. On rejoint ensuite la route de Quarante Sous qui va vers Mantes. A Orgeval au hameau de la maison blanche il y a une auberge, ensuite un peu avant d’arriver sur Mantes on traverse la rivière appelée Vaucouleurs. A Mantes les mécaniciens signalés sont Desbrosses 39, rue de la République, Laporte 15, rue d’Arnouville et Saintard 6 rue Cadotte.

De Mantes à Evreux il faut compter 47,5 Km. On continu à longer la vallée de la Seine jusqu’à Rosny, dont la traversée est pavée, avec un pavage de bonne qualité et assez régulier. Ensuite on continu jusqu’à Bonnière, 1500m après cette ville on tourne à gauche, pour prendre une longue côte de 2 kilomètres, serpentant à travers bois, jusqu’au plateau. A partir de là la route est assez monotone, mais c’est une très bonne route magnifiquement ombragée. Seule la traversée de Pacy sur Eure égaille un peu ce trajet. Le pavé de Pacy est médiocre, sur place on peut trouver le mécanicien Lambois. C’est à Pacy sur Eure, que se situe culturellement, la limite entre l’Ile de France et la Normandie, entre le pays du vin et celui du cidre. Arrivée à Evreux, il y a les mécaniciens Levasseur avenue de Caen et Mègret 1, rue de la Harpe.

D’Evreux à Lisieux encore 73,5 km, le sol est excellent et parfaitement roulant. Attention sur cette partie du trajet on ne rencontre pas un seul mécanicien, de très longues parties sont absolument désertes et sans la moindre maison. Au hameau « Les Quatres-Routes » il y a une auberge, de même qu’au gros hameau de la Rivière Thibauville, dans une vallée charmante. Après Fontaine-la-Soret se trouve une côte assez longue, dans un vallon pittoresque, jusqu’au hameau de Malbrouck ou se trouve l’auberge du Lion, au hameau « Le Marché neuf » se trouve un café nommé « Amour ». A partir de Duranville ou se trouve l’auberge du Lion d’or, on passe du département de l’Eure à celui du Calvados. A l’arrivée à Lisieux on peut trouver les mécaniciens Dumoulin 78, Grande rue ou Riquier dans cette même rue.

Lanée Région parisienne 1894 carte et profil 4eme édition

Carte Lanée Région parisienne 1894
Collection Route Nostalgie

Lanée Région parisienne 1894 carte et profil 4eme édition vue profil

Carte Lanée Région parisienne 1894 vue en coupe de Paris à Mantes
Collection Route Nostalgie


MENUModifier

Magazine Route Nostalgie N13 sur Wikisara Retrocalage
    Magazine Route Nostalgie         Historique de la RN13 sur WikiSara

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard