FANDOM


Montmélian


Montmélian a gardé les vestiges de son passé de riche bourg commerçant, franchisé au XIIIème siècle. Le centre ancien est un bel exemple d’architecture urbaine savoyarde avec des maisons qui présentent des façades étroites percées de passages couverts et d’un dédale de cours intérieures.

PLANModifier

Plan intéractif de l'itinéraire (cliquez sur les icons ou utilisez le zoom) :

Chargement de la carte...

Table des icons

    Logo route nostalgie plusL.jpg    Wiki Sara
    Magazine Route Nostalgie                        Historique de la RN6 sur WikiSara

HISTOIREModifier

L’étymologie de Montmélian, en latin " Montis Meliani ", viendrait de " Meillan ", qui signifie rocher, refuge, forteresse en langue celte.


Au carrefour des vallées de la Combe de Savoie, du Grésivaudan et de la Cluse de Chambéry, Montmélian est situé au croisement des routes issues des grands cols alpins de Maurienne et de Tarentaise, avec celles du nord (vers Lyon et Genève) et du sud (vers Grenoble, Vienne et Valence). La voie romaine, longeait les coteaux le long de la rivière Isère, avec une station à Mantala (vers Saint-Jean-de-la-Porte), passait entre les deux Calloudes à Montmélian et poursuivait en direction de Lemencum (sur les hauteurs de Chambéry), avec une bifurcation par Francin vers Grenoble.


L'activité humaine est constante de l’époque gallo-romaine au moyen-âge. La Sapaudia est divisée en pagi. Montmélian devient de par sa situation, le chef-lieu de la pagi Savogensis (futur Savoie Propre).


Un château est mentionné pour la première fois vers 1030, il est appelé " Pierre-forte ". Au XIIe siècle, Montmélian fait partie des résidences des comtes de Savoie. C’est un site essentiel de défense vis-à-vis du Dauphiné, face aux " marches ", ces vastes zones tampons aux limites indécises et fluctuantes qui servent alors de frontière.


Aux XIIIe et XIVe siècles, Montmélian est un centre important, siège du bailliage de Savoie-propre, qui regroupe dix-sept châtellenies, divisions administratives de base de l’Etat Savoyard. Cela fait de la cité une véritable petite capitale. Péages et droits divers permettent d’enrichir la châtellenie. Ville-frontière au croisement des routes marchandes, avec un pont en bois sur l’Isère depuis le XIIIe siècle puis en pierre à partir du XVIIIe , la cité de Montmélian-Arbin (les deux restent unies jusqu’à la fin du XVIIIe siècle) est dotée de franchises en 1233. Montmélian est aussi un site viticole réputé, dont les vins sont servis à la table des princes de Savoie.


Montmélian-Arbin (unies jusqu’à la fin du XVIIIe s.) est une cité prospère où les ordres mendiants, Dominicains dès 1319, puis Capucins en 1599-1600 établissent leurs couvents.


Des sièges célèbres sont menés par les rois de France, François Ier (en 1536), Henri IV (1600), Louis XIII (1630) et Louis XIV (1691 et 1705), suite aux luttes d’influences pour les possessions italiennes. La citadelle est modernisée entre 1560 et 1570 pour l’adapter aux progrès de l’artillerie. Un système de bastions vient entourer le chateau fort. Au XVIIe siècle, Montmélian est considéré comme une des meilleures forteresses d’Europe.


Henri IV envahit la Savoie en 1600 et fait assiéger la ville par Sully. Il dira qu'elle est « une merveilleusement forte place et la meilleure qu'il vit jamais. ». La chute de Montmélian oblige le duc à repasser le val d'Aoste et cette partie des Alpes. Quelques temps après, on signe le traité de Lyon, du 17 janvier 1601, par lequel le duc de Savoie gagne le marquisat de Saluces, mais perd le contrôle du Rhône et les terres allant jusqu'à Lyon, principalement la Bresse, le Valromey, le Bugey et le pays de Gex.


En 1630, Louis XIII et Richelieu prennent Chambéry le 17 mai et assiègent Montmélian. Malgré un siège de 13 mois, la citadelle commandée par Jaffré de Bens de Cavour ne capitule pas.


C’est un véritable " nœud " de communications, avec l’unique pont sur l’Isère entre Goncelin et Conflans. Le pont " Morens " (stable) est construit par l’architecte Cuenot de 1669 à 1684. L’importance du trafic routier favorise le développement d’une grande rue commerçante au pied du rocher du fort, avec ses échoppes, ses tavernes, ses auberges et ses hôtels. Les guerres et sièges répétés du fort au XVIIe siècle remettent en cause l’existence même de la cité. La ville est à chaque fois en partie détruite et patiemment reconstruite.


Louis XIV l'assiège en 1691 et en 1701. Vauban vient inspecter les lieux et fait dresser un plan en relief, dont une copie est aujourd’hui visible au musée historique. Après un dernier siège, la citadelle est détruite sur ordre de Louis XIV en 1706, il ne reste presque rien.


La colline qui l'accueillait est aujourd'hui nue et est devenue un belvédère. Ceci entraine le déclin de la ville, d’autant plus que l’endiguement de l’Isère dans la première moitié du XIXe siècle déplace les zones d’activité dans la vallée.

Michel-Frédéric Pillet-WillModifier

1781-1860

Né à Montmélian, il est le fils d'un receveur des gabelles et contrôleur des sels. Il entre en 1800 dans la maison de commerce et banque genevoise Delessert et Cie et épouse en 1804 la fille de Louis Will. Il s'établit à Paris en 1811 et développe sa propre maison en 1821. Il est le fondateur avec Benjamin Delessert de la Caisse d'épargne et de prévoyance de Paris en 1818, avec Jacques Laffitte de la compagnie d'assurance l'Union-Vie en 1820. Il devient régent de la Banque de France dès 1828, il aurait servit de modèle à Stendhal pour le personnage du père de Lucien Leuwen. Sa maison abrite aujourd’hui le Musée régional de la vigne et du vin

A VOIRModifier

Le pont Cuénot du XVIIème siècle (est classé Monument Historique).


Bureau d’Informations Touristiques


Rue François Dumas Tél. : 04.79.84.42.23 (Bureau d’Informations Touristiques) tourisme-montmelian@hotmail.fr Site web : www.montmelian.com Tél. : 04.79.84.25.73

Visites guidées de la vieille ville possible renseignez-vous.


Association des Amis de Montmélian et de ses environs

[http://www.amisdemontmelian.com http:/ www.amisdemontmelian.com]


Musée Régional de la Vigne et du Vin 46 rue du Docteur Veyrat 73800 Montmélian Tél. : 04 79 84 42 23

Ce musées vous invite à découvrir 2000 ans de viticulture en savoie. Situé dans une vieille demeure caractéristique de l'habitat vigneron avec ses caves et sa grange, le musée présente sur 1000 m2 d'exposition, des collections exceptionnelles d'outillage, de photographies, pressoirs, cuves, tonneaux et matériels de tonnellerie.


MUSEE HISTORIQUE – HOTEL NICOLLE DE LA PLACE

Situé dans un ancien hôtel particulier de style renaissance (Monument Historique) et animé par l’Association des Amis de Montmélian et de ses environs, le musée présente l’histoire de la ville et son patrimoine :

Copie du plan-relief du fort (1693), maquettes de la cité au Moyen-âge et de la rivière Isère endiguée, gravures, cartes et plans de la citadelle ; Reconstitution de métier; Objets issus des fouilles archéologiques de la région. Se renseigner auprès de l’association pour les visites.

MENUModifier


    Logo route nostalgie plusL.jpg    Wiki Sara
    Magazine Route Nostalgie                        Historique de la RN90 sur WikiSara

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard