Fandom

Roadbook Wiki

N20 ARBRES et ROUTES

253pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Les arbres au bord de la route

HISTOIREModifier

Les alignements d'arbres au bord des voies constituent un éléments important du patrimoine historique et culturel français.

XVIème siècle

Pour des raisons économiques et militaires, Henri II ordonna par lettres patentes, en 1552 : «à tous les seigneurs hauts justiciers et tous manants et habitants des villes, villages et paroisses, de planter et de faire planter le long des voiries et des grands chemins publics si bonne et si grande quantité desdits ormes que, avec le temps, notre royaume s'en puisse avoir bien et suffisamment peuplé». Le but était de fournir dans tout le royaume du bois de qualité pour les affuts de canons, les bateaux, la construction et des revenus.

Henri IV veut border d'Ormes lui aussi toutes les grandes routes du royaume, Sully encourage cette entreprise.

XVIIIème siècle

Un arrêt du 3 mai 1720, avait ordonné la plantation d'arbres sur les routes, et avait accordé aux seigneurs-voyers le droit de faire ces plantations d'office dans l'étendue de leurs seigneuries, si les propriétaires n'y avaient pas procédé. Mais l'arrêt avait négligé d'indiquer le délai qui pouvait être accordé aux propriétaires pour ces utiles plantations. Aussi arrivait-il souvent que les seigneurs-voyers s'empressaient de planter eux-mêmes les arbres à leur profit.

Loi de police du 6 oct. 1791, ainsi conçu : « Quiconque aura coupé ou détérioré des arbres plantés sur les routes sera condamné à une amende du triple de la valeur des arbres, et à une détention qui ne pourra excéder six mois.

XIXème siècle

16 déc. 1811 - Au mépris de ces dispositions formelles, conçues dans l'esprit d'une justice exacte et rigoureuse, les arbres des grandes routes furent, par le décret impérial du 16 décembre 1811, donnés aux propriétaires du sol sur lequel ils étaient plantés. Par là, le gouvernement devient propriétaire des arbres plantés sur le terrain des routes qui dépendent de lui.

Nos voisins Allemands attribuent à Napoléon une certaine partie de leurs plantations : elles auraient procuré ombre, abri et repères aux troupes en campagne.

Loi du 12 mai 1825 - .La propriété des arbres dont les routes sont plantées a été fixé par l'article premier de la loi : Seront reconnus appartenir aux particuliers les arbres actuellement existant sur le sol des routes royales et départementales, si ces particuliers justifient les avoir légitimement acquis à titre onéreux.

Suivi de la loi du 25 mai 1825 mettant les plantations à la charge de l'Etat.

On reconnaissait aux alignements un rôle technique de stabilisation et d'assainissement de la chaussée. Ils avaient aussi l'avantage de délimiter espace privé et espace public.

Voilà comment les alignements d'arbres sont devenus un élément majeur de notre cadre de vie. Tous les départements possédaient des alignements. On estime à 3 millions le nombre d'arbres au bord des 35 000 km de routes nationales françaises en 1895.

XXème siècle, la rupture

Voici quelques vues de la route bordée d'arbres avant guerre. La route de Paris à Orléans avant et après Arpajon

Col Marly records Arpajon 3D.jpg

Ligne droite des records début des années 30 entre Torfou et Etampe
Photo © Pierre Marly

Col Marly records Arpajon 10L.jpg

Au niveau de la Grande Folie à Saint Germain les Arpajon vers 1910
© Pierre Marly et éditions Meslé

Col Marly records Arpajon 8L.jpg

vers 1900
© Pierre Marly

En 1985, sur les routes restant de la compétence nationale, on ne compte plus que 250 000 arbres : en un peu moins d'un siècle, près de 90 % des alignements y ont disparu. C'est principallement à partir des années 60 que les arbres sont abattus. Pour permettre une circulation à la croissance exponentielle, on a élargi les routes, au détriment des arbres. Ceci est une première raison. A partir de 1970 pour les tenants d'une résolution technique des problèmes de sécurité routière, l'arbre devient le bouc émissaire à abattre. Cela permettait un revenu rapide et une diminution des frais d'entretient</table>

ACTUELLEMENT sur la RN20Modifier

Les arbres de bordure de route ont disparu sur presque l'ensemble de la route nationale 20.

Seul quelques rares petit secteurs ont résistés, comme à la sortie d'Arpajon et à l'entrée d'Etrechy.

Etrechy.jpg

Entrée Nord d'Etréchy zone préservée encore arborée
Photo 2011 © Route Nostalgie

N20 Arpajon 0308 1.jpg

Sortie Sud d'Arpajon zone encore arborée avec des variétées plus décoratives
Photo 2011 © Route Nostalgie

Pour le reste Les paysages ont bien changés et leur beauté est partie avec les arbres.

Photos actuelles d'autres zones où les arbres ont disparu, on peu comparer les mêmes zone au début du siècle dans les photos précédentes.

La route de Paris Orléans avant et après Arpajon

N20 Arpajon 0308 3.jpg

Ancienne ligne droite des records entre Torfou et Etampe
Photo 2011 © Route Nostalgie

IMG 3707.jpg

La Grande Folie à Saint Germain les Arpajon
Photo 2011 © Route Nostalgie

ASSOCIATIONSModifier

Association Arbres et Routes http://www.arbresetroutes.org

MENUModifier

Magazine Route Nostalgie N20 sur Wikisara Autodream Club de MontlhéryRetrocalage
    Magazine Route Nostalgie         Historique de la RN20 sur WikiSara

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard