FANDOM


Borne N85
Plus connu sous le nom de Route Napoléon

PLANModifier

Plan intéractif de l'itinéraire (cliquez sur les icons ou utilisez le zoom) :

Chargement de la carte...

Table des icons

    Logo route nostalgie plusL    Wikisara
    Magazine Route Nostalgie                        Historique de la RN85 sur WikiSara

PARTIE INTERESSANTESModifier

ITINERAIREModifier

Bourgoin-Jallieu – D1085 - Nivolas-Vermelle – D1085 - La Combe – D1085 - Badinières – D1085 - Eclose – D1085 - Champier – D1085 - Vernondière – D1085 - La Montagne – D1085 - La Fette – D1085 - Rives – D1085 - Chamèdes – D1085 - Voreppe – D1085 - – D1085/D1075 - Le Chavallier – D1075 - Fontanille-Cornillon – D1075 - Saint-Egrève – D1075 - Saint-Martin le Vieux – D1075 - Grenoble – D1085 - Eybens - D1085 - Brié et Angonnes - D1085 - Vizille - D1085 - Laffrey - D1085 - La Mure - D1085 - Corps - N85 - St Firmin - N85 - Le Noyer - N85 - St Bonnet en Champsaur - N85 - La Fare en Champsaur - N85 - Gap - N85 - Tallard - N 85/D1085- La Saulce - D1085 - Monetier - D4085 - Allemont - D4085 - Ventavon - D4085 - Le Poët - D4085 - Sisteron - D4085 - Aubignosc - N85 - Chateaux-Arnoux - N85 - Malijai - N 85 - Alglin - N85 - Digne-les-Bains - N85 - Barrême - D4085 - Senez - D4085 - Castellane - D4085 - Le-logis-du-pin - D6085 - Séranon - D6085 - Escragnolles - D6085 - Saint-Vallier-de-Thiey - D6085 - Grasse - D6085 - Mouans-Sartoux - D6085 - Mougins - D6085 - Le Cannet - ? - Cannes - D6085 - Golf Juan

HISTOIREModifier

La route avant Napoléon

La partie entre Gap et Sisteron correspond à l'époque romaine à une partie de la via Domitia, construite en 120 avant J-C elle est une des plus ancienne et des plus importantes voies romaines, qui reliait l'Italie à l'Espagne.

L'annexion française de la Provence et du Dauphiné au XVe siècle est l'occasion de la création d'un réseau routier permettant la gestion et la défense de ces territoires frontières nouvellement conquis : un Grand Chemin reliera désormais Lyon à Antibes, en passant par Grenoble, Gap, Sisteron, Digne et Grasse. Mais ce chemin au vu des difficultés géographiques et des moyens financiers et techniques restera pour sa partie sud praticable seulement aux cavaliers et muletiers. Elle le sera pour l’essentiel à partir de la monarchie de Juillet. Il s’agissait d’une route impériale, royale puis nationale (la RN 85) et d’un des principaux axes de liaison entre le bas et le haut pays, un des plus importants depuis le Moyen Âge, elle constituait l’itinéraire muletier d’hiver unissant Grasse à Grenoble.

Naissance de la route Napoléon

C'est à Labbé Jules Chaperon, curé de la Martre que l'on doit la paternité de cette appellation. En 1913, en tant que président du syndicat d’initiatived'Artuby, il présente à la préfecture, la demande que la R N. 85 soit baptisée « route Napoléon », sans doute en prévision du centenaire du retour de l’île d’Elbe. mais la guerre 14-18, retarde le projet.

En 1930 se tient au Golfe Juan un congrès de tous les syndicats d’initiative établis le long de la N 85 dont le but est de mettre en valeur l’intérêt touristique et historique de la route. Les Ponts et chaussées réalisent dès lors les derniers aménagements qui vont permettre aux automobiles d’accomplir l’ensemble de son parcours et au cours de l’été 1932 la route est inaugurée par G. Gourdeau, sous-secrétaire d’État au travaux publics et au tourisme.

C'est en juillet 1932 qu'est inaugurée la Route Napoléon sur une idée du syndicat d'initiative de Grenoble. Il reprend, mais avec quelques variantes, l'itinéraire suivit par Napoléon.

La route a été jalonnée de bornes spécifiques. Et des plaques commémoratives ont été posées à chacun des endroits où l’Empereur aurait fait une halte. Un modèle uniforme de plaque épigraphique fut proposé sommé d’une découpe en forme d’aigle, inspirée du bas-relief du piédestal de la statue de Laffrey. Mais ces déploiements d’aigles inquiétèrent un député des Hautes-Alpes, Ernest Laffont, dont les protestations retardèrent d’un an l’inauguration. Lors de cette dernière, les bornes n’avaient pas encore été posées et l’on s’était contenté de coiffer d’un bicorne de papier les bornes kilométriques qui portaient à leur partie supérieure la lettre « N » (route nationale).

L'A.N.E.R.N. Créée le 4 février 1969 à l'initiative du préfet Jacques Biget, maire de St Vallier de Thiey, et de M. Bellon maire de St Auban et conseiller général, cette association regroupe 42 communes situées sur la RN 85. L'A.N.E.R.N. s'est consacré à l'amélioration du réseau routier, à l'organisation d'une signalisation et à développer la communication. Notament ont éré créé dès 1986 les premier Relais Information Service. Il y a actuellement 13 R.I.S, tout au long du tracé et le logo de «L'Aigle» à l'entrée de chaque commune.

L'empereur n’a fait que passer à marche forcée dans ces lieux et ses arrêt les plus longs sont comptés en heures, il n'a laissé sur place que le souvenir de quelques mots et gestes sur les Lieus où il a manger, marché et dormi. En tant normal, ces faits seraient passés inaperçus, mais ces journées ont marquées l'histoire et la nation.


Le parcours de NapoléonModifier

Napoléon, empereur déchu en exil sur l’Ile d’Elbe, décide de reconquérir le pouvoir. Avec une poignée de fidèles, il débarque sur la plage de Golfe Juan, décide d’éviter la vallée du Rhône et les garnisons royales et s'engage sur les chemins muletiers des Alpes.

7 jours et plus de 300km plus tard, il est accueilli en héros à Grenoble, au prix d’un périple incroyable à travers cols et sommets.

- Le 1er mars 1815, Napoléon de retour de l'île de sainte Hélène débarque à Golfe Juan, avec 1100 hommes, pour éviter de rencontrer trop tôt les forces Royalistes, il décide de couper par une route à travers les Alpes du sud jusqu'à Grenoble. En fait de route, c'est en grande partie une succession de chemins muletiers. Il parcourra ainsi près de 320 Km en 7 jours à marche forcée.

Il passe par Cannes, Grasse (qu'il contourne), entre Grasse et Digne, sur une partie du parcours, il n'existe que des chemins de mulets.

- 1ere Halte à Séranon.

- Le 3 mars il est à Castellane et suit un moment la via Salinaria qui traverse la plaine des Palus et le col de Lèques pour arriver en fin de journée à Barrême.

- Le 4 mars il rejoint Digne à midi, ensuite il suit la route de poste, dont le tracé est différent de l'actuelle route nationale, par la rive gauche et passe la nuit à Malijay.

- Le 5 mars il arrive à Sisteron à 11h et à la fin de la journée il est à Gap.

- Le 6 mars il reste la matinée à Gap et ensuite rejoint Corps en fin de journée.

- Le 7 mars il arrive à la Mure vers 11h, après un risque de bataille, il réussi à rallier les troupes adverses à sa cause et marche sur Grenoble. Grenoble accueille triomphalement Napoléon, le tracé de sa remontée arrive avenue Jean Perrot.

La route qu'il a réellement suivie est souvent différente de l'actuelle Nationale 85.

NEWS de la N85Modifier

Blog de la Route Napoléon

Chargement des données RSS...

NOTESModifier

Aussi appelé Route Napoleon de Golfe Juan à Laffrey (prairie de la rencontre) ou Vizille ou Grenoble

AUTRES INFOSModifier

BIBLIOGRAPHIEModifier

MENUModifier

    Logo route nostalgie plusL    Wikisara
    Magazine Route Nostalgie                        Historique de la RN85 sur WikiSara

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard