FANDOM



Franchissement des Alpes

Les Alpes constituent une barrière difficile à franchir. Les armées qui ont surmonté cet obstacle, depuis le lent cheminement des éléphants d'Hannibal jusqu'au triomphal franchissement du Grand Saint-Bernard par les troupes de Bonaparte. Ces montagne donne au voyageur une impression d'hostilité à cela s'ajoute les difficultés d'accès, en hivert. Les habitants des Alpes ont constamment entretenu des rapports étroits, par-dessus la ligne de faîte de la chaîne.


Les Alpes ont été façonnées durant presque tout le quaternaire par d'immenses glaciers. Épais de plusieurs centaines de mètres, longs parfois de plusieurs centaines de kilomètres, ces gigantesques rabots ont laissé en se retirant des reliefs adoucis. Certes, ici ou là, des barres rocheuses, plus ou moins transversales, (les «verrous glaciaires»), coupées seulement par une gorge étroite, constituent des obstacles qu'il faut contourner. Ainsi, la Tarentaise entre Moutiers et Val d'Isère, la Maurienne de Saint-Jean à Bonneval-sur-Arc alignent des chapelets de bassins séparés par de brusques dénivelés, la barre de l'Esseillon au-dessus d'Avrieux fournissent, parmi d'autres, des exemples caractéristiques de verrous.

MENUModifier

    Logo route nostalgie plusL    Wikisara
    Magazine Route Nostalgie                        Historique de la RN90 sur WikiSara