Fandom

Roadbook Wiki

Sautron

253pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

SAUTRON


PLANModifier

Plan intéractif de l'itinéraire (cliquez sur les icons ou utilisez le zoom +-) :

Chargement de la carte...

Table des icons

Magazine Route Nostalgie N165 sur Wikisara Retrocalage


    Magazine Route Nostalgie         Historique de la RN165 sur WikiSara

HISTOIREModifier

Les origines du nomModifier

Les historiens de Bretagne font mention de Sautron en 1025 à propos de sa forêt. Le titre le plus ancien qui nomme cette paroisse, en date de 1123, la désigne par le mot latin « Saltera », mot qui désignerait une éminence entourée de sources. D’après Phelippes-Beaulieux, Saultron ou Soultron semble tirer son étymologie de deux racines celtiques qui signifient soleil et vallon.


Le bourg et son histoireModifier

Le destin de Sautron fut, dès l’origine, lié à celui des Namnètes. Ceux-ci à l’époque des invasions étaient constitués comme leurs voisins les Vénètes en république. Après quatre siècles d’administration romaine qui amenèrent paix et prospérité, succédèrent des siècles d’invasions et de guerres intestines. Sautron, comme toute la région, passa de nombreuses fois de la souveraineté des Ducs de Bretagne à celle des Rois de France.
Aux XVe et XVIe siècles, Sautron connut les troubles provoqués par les guerres de religion. C’est peut-être à cette époque que la Linière (la Mairie actuelle) fut incendiée.
La première mairie date de 1790, le Conseil Général de la paroisse était alors composé de Thomas Bernard, maire et de Jean Chatellier, procureur de la commune ainsi que deux officiers municipaux, Jacques Cormier, François Megraud et quelques notables, Jean-Baptiste Bernard, Jean Mabit aîné, Jean Mabit jeune, Jean Lebeau, Pierre Brosseau et Jean Allain.
En 1836, Sautron comptait 950 habitants, il restait seulement 930 habitants en 1865. La courbe ascendante reprend, en 1914 996 habitants, 1229 en 1968, 1975 en 1971, 3722 en 1978, 6048 en 1990. Au dernier recensement de 2007, la commune comptait 6806 Sautronnais.


La forêt de SautronModifier

Elle était très grande et tient un rôle très important dans l’histoire du pays. Elle s’étendait depuis les portes de Nantes (de ce temps-là) jusque sur les communes de Saint-Herblain, Couëron, Sautron, Orvault et Treillères. Elle fut longtemps la propriété des Ducs de Bretagne puis vers 1275 entre dans le domaine de l’évêché de Nantes où elle resta en partie jusqu’en 1790…
Cette forêt fut longtemps quasi impénétrable et dangereuse à ceux qui s’y risquaient, on la disait hantée par de gigantesques animaux.


Sautron, centre de meunerieModifier

On a de la peine à le croire aujourd’hui, pourtant, sur le Cens qui était sans doute plus profond et plus large que maintenant, de nombreux moulins permettaient le ravitaillement en farine de la région.


Sautron vers les années 1830Modifier

Louis Phelippes-Beaulieux nous en laisse une description savoureuse : « le chef-lieu de la commune d’abord groupé autour de l’église, (qui se trouvait au centre du cimetière ancien) s’est prolongé, depuis 1790, des deux côtés de la route. Il renferme une agglomération de 77 feux, et contient 332 habitants. Les maisons sont encore couvertes de tuiles et quelques-unes de chaume ; (…) L’Eglise, placée sous le vocable de Saint-Jacques et de Saint-Philippe, peut remonter vers le XVe siècle. »


Sautron des années 1830 à nos joursModifier

  • 1840 Construction de l’église à sa place actuelle
  • 1865 Construction du presbytère
  • 1879 Construction de l’école libre des filles
  • 1906 Construction de la brigade de gendarmerie sur le Champ de Foire
  • 1914-1918 La commune paie un lourd tribut à la Grande Guerre, 37 morts. Sur 996 habitants, 200 furent mobilisés.
  • 1966 Début de l’urbanisation par la création d’un premier lotissement de 236 lots, s’étendant sur 2 fermes de 20 ha, le « Val du Cens ». Suivront ensuite, « la Bretonnière » en 1971, « la Bastille » 1977-1980, « Les Bois Goulets » en 1989, « la Hubonnière » 1994 et enfin dernièrement « les Muguets » en 2001 et le lotissement de « l’Orée du Bourg » en 2002.
  • 1971 Une déviation est ouverte au sud de la commune, dans un premier temps elle est à sens unique dans le sens Ouest - Est (retour sur Nantes depuis Vannes - St Nazaire). La sortie de Nantes s'effectue toujours en traversant le bourg de Sautron. Il faudra attendre encore pour que ce tronçon devienne à deux fois deux voies.

PHOTOS D'ANTANModifier

Cartes Postales de la route N165 dans Sautron, avant la déviation.



SautronRouteDeVannes.jpg

La N165 à Sautron, en direction de Vannes.
© Amlgc17 et Phototypie Vasselier

SautronRouteDeVannesVersNantes.jpg

La N165 à Sautron, en direction de Nantes.
© Amlgc17 et Phototypie Vasselier

SautronFoire.jpg

Sautron, sur la place ! La gendarmerie existe toujours.
© amlgc17

SautronAnnees50.jpg

La N165 à Sautron à la fin des années 50.
© Amlgc17 et Lapie

A SAVOIRModifier

GASTRONOMIEModifier

BIBLIOGRAPHIEModifier

Découvrir Sautron au fil du temps

http://www.sautron.fr/Les-plus/Au-fil-du-temps

http://www.sautron.fr/Decouvrir-Sautron/Bienvenue-a-Sautron/Histoire-de-la-ville

MENUModifier

Magazine Route Nostalgie N165 sur Wikisara Retrocalage
    Magazine Route Nostalgie         Historique de la RN165 sur WikiSara

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard